Louer son bien

Gérer seul sa location immobilière : les pièges à éviter

Pour réussir son investissement locatif immobilier, il va falloir consacrer une certaine énergie et un réel sérieux à sa gestion locative ! S’il est bien évidemment possible de gérer seul son bien en location, nous vous conseillons de prendre le temps de vous renseigner sur les principales erreurs ou les principaux pièges à éviter. Quelles sont les clés pour surmonter une gestion locative autonome ? E-gérance fait le point.

 

L’essentiel du dossier :

  • Les points déterminants d'une gestion locative réussie
  • Les erreurs à éviter lors d'une gestion locative autonome
  • Nos conseils pour optimiser sa rentabilité locative

Pourquoi la gestion locative est-elle si importante ?

Deux facteurs déterminent la réussite ou non d’un projet d’investissement locatif :

  • Le prix d’achat et donc l’éventuelle plus-value réalisée à la revente ;
  • La gestion locative, qui permet de recevoir des loyers réguliers et de maintenir le bien en bon état durant l’ensemble de la durée du bail.

Gérer seul son investissement est donc possible à condition de ne pas négliger certains aspects très importants. Deux points sont notamment critiques pour réussir à optimiser la rentabilité de votre bien immobilier.

 

La qualité du locataire

En tant que propriétaire, vous devez savoir que tout investissement a un sous-jacent qui lui assure une rentabilité et une trésorerie… Dans le cadre d’un investissement immobilier, le sous-jacent, c’est l’ensemble des locataires qui vous assurent un loyer et aussi l’assurance de maintenir votre bien en état. De ce fait, la qualité d’un locataire, sa capacité à assumer ses engagements, ainsi que sa volonté de prendre soin de votre logement, sont des critères indispensables pour la réussite de votre projet. Pour choisir le locataire idéal, ou du moins limiter les risques, il existe de nombreuses méthodes. L’une d’elles, par exemple, est de vérifier la cohérence des revenus annoncés et des différents avis d’imposition.

 

La maîtrise des risques juridiques liés à la location

De plus, un des risques importants pesant sur une gestion locative autonome est le risque juridique. La relation entre bailleur et locataire se base sur un document juridique, le bail. Pour que tout aille bien, ce document doit être correctement rédigé afin de ne pas contenir de clauses abusives. Aussi, n’oubliez pas certains points qui vous permettront de vous couvrir dans certaines situations – règles autour de l’état des lieux et du dépôt de garantie.

 

Gérer seul sa location : les pièges à éviter

En s’occupant seul de son bien immobilier, certaines erreurs peuvent s’avérer pénalisantes pour la rentabilité de votre investissement, mais aussi pour votre sérénité quotidienne… Ainsi, gérer seul signifie considérer les points suivants avec la plus grande attention.

 

Ne pas prendre les garanties locatives nécessaires

Les garanties jouent un rôle majeur dans le bon déroulement d’une relation bailleur locataire. En effet, un acte de cautionnement solidaire est dorénavant rentré dans les mœurs et ne choquera aucun de vos futurs locataires lorsque vous l’évoquerez ! Pour autant, ce dernier a une double valeur pour vous en tant que propriétaire puisqu’il vous permettra :

  • De récupérer d’éventuelles sommes d’argent que le locataire ne pourrait vous verser, comme des loyers impayés ou encore des travaux à réaliser et non couverts par le dépôt de garantie ;
  • De bénéficier d’un appui extérieur, le garant. Celui-ci pourra servir de soutien quand il faudra parler au locataire ou convaincre le locataire de respecter ses engagements…

L’ensemble des garanties possibles, y compris le dépôt de garantie, doivent donc faire l’objet d’une attention particulière puisqu’elles détermineront pour beaucoup le succès de votre opération immobilière.

 

Laisser se dégrader son bien immobilier loué

L’un des principaux pièges à éviter est aussi de ne pas passer assez de temps auprès de son bien et de ne pas assurer les travaux nécessaires quand il le faut. En effet, une couche de peinture à la sortie du locataire peut embellir de manière importante l’appartement. Réaliser des petits travaux quand ils se présentent vous évitera aussi de devoir en entreprendre de plus importants par la suite.

Une gestion locative prudente prend donc en compte ce genre de travaux, dont la nécessité se dévoile par exemple lors des états des lieux d’entrée et de sortie.

 

Une gestion locative réussie nécessite du temps

Une bonne gestion locative est indispensable pour optimiser la rentabilité de votre investissement immobilier. En veillant avec vigilance à des points critiques comme l’état de l’appartement, la qualité des locataires et des garants, ou encore la conformité des actes juridiques, vous vous donnerez plus de chances de réussir !

Quoi qu’il arrive, gérer seul son bien nécessite d’avoir du temps disponible et surtout une volonté de l’être auprès de son locataire, afin d’éviter la dégradation de son bien. Si vous n’êtes pas disponible pour faire l’état des lieux, nous vous conseillons de vous faire bien représenter.

Et, si vous avez besoin d’aide, des solutions existent comme l'utilisation d'un logiciel de gestion locative ou, pour plus de tranquillité, faire appel à un mandataire de gestion locative qui vous déchargera de tout ce qui est lié à la gestion administrative, comptable et réglementaire.

 

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro

Et si vous déléguiez la gestion de votre location à un professionnel ?

Découvrir notre offre