Louer son bien

Avantages et conseils pratiques pour louer à un jeune ou à un étudiant

Louer à un jeune de moins de 30 ans ou à un étudiant peut être particulièrement intéressant pour un propriétaire bailleur. En plus de différentes garanties de paiement du loyer, grâce notamment à la présence d’un garant, louer un bien à un étudiant offre des avantages fiscaux. Nos conseils pratiques vous aideront à y voir plus clair et vous permettront de louer sereinement à un étudiant ou un jeune actif.

 

L’essentiel du dossier :

  • En situation de 1er emploi 
  • En mobilité professionnelle 
  • Apprenti 
  • Dans un parcours d’enseignement supérieur

 

Que signifie « louer à un jeune » ?

 

Dans le domaine de la location immobilière, est considérée comme « jeune » une personne de moins de 30 ans qui débute dans la vie active ou qui est étudiante. Ce type de candidat à la location est au choix : 

 

Un jeune actif ou un étudiant ne peut souvent pas fournir la plupart des documents qui sont généralement demandés pour constituer un dossier de location, comme : 

  • Ses trois derniers bulletins de salaire, notamment s’il vient tout juste de signer son contrat de travail ou s’il est étudiant ;
  • Un justificatif de domicile à son nom, en particulier s’il vit actuellement chez ses parents ;
  • Ses précédentes quittances de loyer.

 

C’est pour cela que de nombreux dispositifs ont été mis en place afin de faciliter l’accès à un logement pour toutes les personnes qui font des études ou démarrent dans la vie professionnelle. 

 

Louer à un jeune : les garanties de paiement du loyer

 

Récolter chaque mois l’entièreté de la somme représentant le loyer et les charges est primordial pour un propriétaire bailleur. Pour être sûr d’encaisser les loyers, il existe plusieurs solutions

 

Faire appel à un garant

 

Le garant est une personne qui se porte caution pour le locataire et qui s’engage à régler les sommes dues au titre du loyer dès lors que le locataire ne peut pas s’en acquitter. Cela peut être : 

  • Un parent ou toute autre personne tierce ;
  • Un organisme.

 

En signant l’acte de cautionnement, le garant prend part au contrat de location. Différents documents sont exigés, comme les derniers bulletins de salaire ou encore une copie du contrat de travail. Bien entendu, le garant doit être une personne solvable.

 

Les aides pour les jeunes locataires

 

Un jeune peut prétendre à certaines aides pour payer : 

  • Le dépôt de garantie, en bénéficiant de l’avance LOCA-PASS® d’Action Logement ;
  • Une partie du loyer, grâce à l’aide au logement (APL), accordée par la CAF ou la CMSA selon la caisse à laquelle le jeune est raccordé.

 

L’aide au logement peut être directement versée au propriétaire bailleur. Si votre locataire choisit cette option, vous devez alors déduire la somme attribuée du montant du loyer. Sachez par ailleurs qu’en cas de changement de situation de votre locataire, les sommes accordées par la caisse d’allocations familiales peuvent diminuer ou augmenter. Cela vous oblige à ajuster le montant du loyer restant dû.

 

Souscrire à la garantie Visale

 

Visale est un dispositif gratuit mis en place par Action Logement. Il a pour but de garantir le paiement des loyers, en prenant directement en charge les impayés. Toutefois, pour bénéficier de cette garantie, le locataire doit être dans une des situations suivantes :

  • Avoir entre 18 et 30 ans ;
  • Avoir plus de 30 ans et être salarié du secteur privé entrant dans un logement dans les 6 mois après sa prise de fonction ou sa mutation ;
  • Être éligible au bail mobilité ;
  • Être un couple recommandé par un organisme d’intermédiation agréé suite à un mandat de gestion.

 

Notez que pour bénéficier de cette garantie, le locataire ne doit pas faire partie de la famille du propriétaire bailleur.

 

Le bien lui aussi doit répondre à certains critères, comme : 

  • Être conforme aux normes de décence ;
  • Constituer la résidence principale du locataire ;
  • Être situé en France (hors COM).

 

Par ailleurs, le loyer ne doit pas dépasser un certain montant : 

  • 1500 euros en Île-de-France ; 
  • 1300 euros dans le reste du pays.

 

Enfin, la garantie Visale ne peut être cumulée avec d’autres garanties, et notamment avec un acte de cautionnement.

 

La garantie loyers impayés

 

L’assurance contre les loyers impayés est quant à elle payante. Toutefois, elle protège contre toute absence de paiement de loyer et offre une couverture juridique servant à régler une action judiciaire contre le locataire mauvais payeur.

 

Cette garantie ne peut pas non plus être cumulée avec un acte de cautionnement. Cependant, elle offre au propriétaire bailleur l’assurance de percevoir ses loyers chaque mois.

 

Les différents avantages fiscaux lorsque vous louez à un jeune

 

Des réductions fiscales possibles grâce à un meublé

 

Souvent, un étudiant, un apprenti ou un jeune actif en mobilité professionnelle recherche un logement meublé afin de s’installer rapidement. Ce type de location est particulièrement intéressant pour un propriétaire bailleur, qui peut alors déduire divers frais et charges de son revenu imposable, comme : 

  • Les intérêts d’emprunt pour l’achat du bien loué ;
  • Les frais relatifs aux travaux d’entretien ;
  • Le coût de la gestion locative, si le bien est confié à une agence.

 

Profiter du dispositif Louer Abordable

 

Le dispositif « Cosse » ou Louer Abordable permet d’obtenir des avantages fiscaux dès lors que vous louez à un locataire ayant de faibles revenus, comme c’est le cas pour un étudiant. Ainsi, pendant 6 à 9 ans, vous pouvez déduire fiscalement entre 15 % et 70 % des loyers perçus.

 

Pour cela, le logement doit être conventionné auprès de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) et le loyer ne doit pas dépasser un certain seuil.

 

Conseils pratiques pour louer à un étudiant

 

Les différents types de biens louables à un jeune

 

Le studio meublé est un logement particulièrement recherché par un jeune actif ou un étudiant. Cependant, d’autres configurations peuvent être parfaitement adaptées, comme : 

  • Un studio vide ;
  • Un T1 nu ou meublé ;
  • Un T2, en particulier s’il s’agit d’un couple ;
  • Une maison de plusieurs pièces, idéale pour de la colocation ;
  • Une partie de votre résidence principale.

 

Ce qu’il faut retenir en cas de colocation

 

Opter pour une colocation peut présenter différents avantages, en particulier en ce qui concerne le paiement du loyer. Lors de la signature du contrat de location, veillez bien à ce que : 

  • Tous les colocataires figurent sur le bail, chacun pouvant avoir un garant ;
  • Une clause de solidarité soit mentionnée, rendant ainsi chaque colocataire responsable du paiement du loyer.

 

Louer à un jeune est donc simple et présente de nombreux atouts, notamment en matière de garanties de paiement et d’avantages fiscaux. Selon le type de bien que vous proposez à la location et son emplacement, un jeune actif ou un étudiant pourrait être le locataire idéal

Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

Confier la gestion de votre bien à un professionnel vous libère de nombreuses tâches, en particulier celle de rechercher un locataire. Les services d’E-Gérance comprennent la gestion locative, que ce soit pour un bien loué à un jeune actif ou à un étudiant.

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro