Investissement locatif

Acheter votre résidence principale ou faire un investissement locatif, que choisir ?

Pour beaucoup de Français, être propriétaire est un objectif à atteindre. Mais pour quelles raisons est-il intéressant d’investir dans l’immobilier aujourd’hui ? Est-il plus pertinent d’acheter sa résidence principale ou de miser sur un investissement locatif ? Quels sont les éléments qui impactent la rentabilité d’un tel projet ? Il est temps de faire le point sur le sujet.

 

L’ESSENTIEL DU DOSSIER :

  • Les raisons d’acheter une résidence principale
  • Les avantages de l’investissement locatif
  • Les clés pour prendre la bonne décision

Pourquoi acheter sa résidence principale ?

 

À l’heure actuelle, on estime que six ménages sur dix environ sont propriétaires de leur résidence principale, tandis que quatre sur dix sont locataires. En cela, on le voit bien, l’acquisition d’une résidence principale attire un grand nombre de Français. Cela permet en effet à chacun de se constituer un patrimoine, pour soi et pour sa famille. À court et moyen termes, cela offre aussi la possibilité de réaliser tous les travaux que l’on souhaite et, à long terme, cela permet de ne plus payer de loyer. En somme, l’acquisition d’une résidence principale permet de se créer un vrai « chez soi ». 

Les avantages de l’investissement locatif

Avec les points positifs de l’achat d’une résidence principale, vous vous demandez peut-être pour quelles raisons investir dans l’immobilier locatif alors. La réponse est simple : ce type d’investissement comporte également plusieurs avantages : 

  • l’investissement locatif est ouvert à tous les profils alors que l’achat d’une résidence principale est réservé aux investisseurs disposant d’une situation professionnelle extrêmement stable ;
  • il permet de vous constituer un patrimoine plus important et diversifié, pour plus de sécurité et de rentabilité à long terme ;
  • il vous offre plus de liberté et de flexibilité dans vos choix personnels de vie ;
  • il vous permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse, en location vide comme en location meublée, grâce à différents dispositifs en place (loi Pinel, déficit foncier, loi Malraux, loi Duflot, etc.).

Les clés pour bien investir dans l’immobilier

 

Qu’il s’agisse d’acheter sa résidence principale ou de miser sur l’investissement locatif, il n’existe en réalité pas de règle prédéfinie. Tout dépend du profil de l’acquéreur. Ce dernier doit donc dans un premier temps s’interroger sur son objectif à moyen ou long terme vis-à-vis du bien qu’il s’apprête à acheter. Est-ce un investissement patrimonial ou plutôt un investissement purement financier motivé par la rentabilité uniquement ? Dans les deux cas, la nécessité d’être bien conseillé se fait sentir. 

 

Dans les faits, pour un premier logement, il existe de multiples raisons d’investir dans l’immobilier locatif plutôt que dans une résidence principale. Déjà, acheter un bien pour le louer permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse grâce aux dispositifs en place, ce qui donne la possibilité de se constituer un apport : en épargnant les loyers reçus, vous pourrez éventuellement vous acheter une résidence principale plus facilement plus tard.

 

En revanche, si vous envisagez de faire un investissement locatif, plusieurs points sont à bien examiner avant de vous lancer : 

  • vérifier le dynamisme du marché locatifafin de limiter le risque de vacance locative ;
  • bien estimer les charges à supporter (taxe foncière, réparations du logement, éventuelles charges de copropriété, frais liés au crédit, etc.) ;
  • accorder une attention particulière au taux d’intérêt proposé par la banque, puisque le coût du crédit se répercutera forcément sur la rentabilité de l’achat.

Vous l’aurez compris, la clé pour savoir s’il est plus recommandé de miser sur l’achat d’une résidence principale ou sur un investissement locatif en fonction de votre situation et de vos envies est d’être bien informé et, surtout, bien conseillé sur le sujet

Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

La première vente d’un bien secondaire peut être exonérée à condition de ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale pendant les quatre dernières années et de dédier le capital perçu lors de la vente à l’achat ou à la construction d’une résidence principale, et ce, dans un délai de 24 mois.

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro

Et si vous déléguiez la gestion de votre location à un professionnel ?

Découvrez notre offre