Louer son bien

6 bonnes raisons de louer son appartement ou sa maison

Qu’il s’agisse d’un bien acheté dans le cadre d’un investissement locatif, d'une résidence principale ou encore d’une résidence secondaire, louer son appartement ou mettre sa maison en location peut avoir de nombreux avantages pour tout propriétaire bailleur. Du complément de revenus au levier d’épargne, en passant par la fiscalité allégée et l’exonération de taxe foncière partielle en cas de vacance prolongée, sans oublier l'entretien du logement, découvrez six raisons de mettre en location un bien immobilier.

 

L’essentiel du dossier :

  • Connaître les avantages liés au fait de louer son appartement ou sa maison
  • Savoir pourquoi louer sa résidence secondaire
  • Découvrir la possibilité de louer une chambre de sa résidence principale

 

1. Mettre sa maison en location pour bénéficier d’un complément de revenu

Une majeure partie des propriétaires qui investissent dans une maison ou un appartement en vue de le louer le font pour percevoir un complément de revenu régulier. En effet, louer un appartement ou une maison, c’est la garantie d’avoir une entrée d’argent chaque mois, qui reste normalement plus conséquente que les charges réglées par le propriétaire pour entretenir ledit logement. À condition de trouver des locataires qui font en sorte de payer leur loyer dans les temps chaque mois.

L’avantage de l’investissement locatif, c’est qu’il ne demande pas forcément un capital de départ très important pour pouvoir se lancer : il est possible d’investir à crédit en souscrivant un prêt immobilier, dont les loyers serviront à rembourser les mensualités, avant de constituer un revenu mensuel.

 

Notez qu’avec les taux bas actuels, investir dans l’immobilier locatif à crédit n’a jamais été aussi intéressant :
  • les intérêts à rembourser étant moindres, les propriétaires ont la possibilité d’acheter un bien plus grand qu’il y a quelques années pour le même investissement, et donc de toucher un loyer plus important ;
  • sur le même principe, ils peuvent bénéficier de mensualités moins élevées et dégager plus facilement un bénéfice de leur loyer, une part moins grande de celui-ci étant affectée au remboursement du crédit.


2. Louer son appartement ou sa maison suite à un changement de situation

Il arrive que la situation d’un propriétaire change du jour au lendemain, le forçant dès lors à se poser la question sur la destination future du bien immobilier dans lequel il a beaucoup investi financièrement, et dans lequel il se voyait vivre. Il peut s’agir :

  • d’une mutation professionnelle ;
  • d’une obligation de déménager ;
  • d’une modification de la situation maritale ;
  • d’une perte d’emploi entraînant une forte diminution des revenus ;
  • d’un logement en inadéquation avec les besoins du propriétaire, notamment en cas de maladie de longue durée ou de situation de handicap soudaine.

Dans ces cas-là, le propriétaire peut se demander s’il ne devrait pas vendre son logement. Si cette option est envisageable et s’avère parfois être la plus adaptée à certaines situations, louer son appartement ou sa maison peut également être une solution adéquate. La location va permettre d’apporter des revenus supplémentaires mensuels (pouvant par exemple servir à rembourser un prêt immobilier ou à payer un loyer), tout en donnant la garantie au propriétaire de pouvoir revenir vivre un jour dans son logement s’il en a l’envie et la possibilité suite au départ du locataire.

De manière générale, le fait de louer son appartement ou sa maison plutôt que de vendre le logement est à privilégier si vous possédez votre bien depuis moins de 30 ans, ce qui signifie que vous ne pourrez pas profiter de l’exonération sur les plus-values.

En outre, la location est particulièrement intéressante dans le cas d’un logement situé dans une zone dynamique, telle qu’une grande ville ou une banlieue de grande agglomération. La vacance locative devrait être limitée, et la demande élevée !

3. Louer son appartement pour préparer sa retraite

Acheter un bien immobilier en vue de le louer est l’un des moyens les plus sûrs de préparer sa retraite (ou d’autres grands projets, comme l’achat d’une voiture ou le financement des études des enfants), en utilisant les loyers perçus pour se constituer une épargne

Louer son appartement ou mettre sa maison en location présente en effet un risque modéré, tout en apportant un rendement bien plus élevé qu’une assurance-vie en euros, par exemple.

Par ailleurs, le plus grand danger de cette opération, qui est l’absence de locataire (et donc de loyers perçus), peut être partiellement couvert par l’exonération de taxe foncière partielle attribuée aux propriétaires d’un logement en vacance forcée depuis plus de trois mois. Pour que cette mesure soit active, il faut que le propriétaire soit capable de démontrer qu’il fait tout pour trouver un locataire.

Avant de décider de miser sur l’investissement immobilier locatif plutôt que sur une assurance-vie pour placer son argent, il est important de bien définir sa situation et ses objectifs. On l’a dit, la location d’un appartement ou d’une maison passe souvent par le recours à un crédit. Cela implique d’avoir une capacité d’endettement suffisante et d’être en mesure d’immobiliser son épargne sur plusieurs années pour amortir le prix d’achat. Généralement, on parle d’une immobilisation sur neuf ans en moyenne.

 

Le plus judicieux pour éviter la vacance locative est d’investir dans un studio situé dans une grande ville

Très demandé par les étudiants et les jeunes actifs, ce type de bien est celui qui présente le risque de vacance le moins élevé. Selon la Fnaim, le rendement moyen d’un studio est de 4,88 % brut. Mais dans certaines villes, ce chiffre peut atteindre :

  • 5 à 6 % (Nantes, Orléans, Strasbourg, Toulouse, Lille…) ;
  • plus de 6 % (Marseille, Dijon, Rennes…) ;
  • voire plus de 7 % (Rouen…).

4. L’investissement locatif pour alléger sa fiscalité

Louer son appartement ou mettre sa maison en location peut permettre de profiter d’avantages fiscaux grâce à certains dispositifs.

  • L’investissement en loi Pinel qui remplace la défiscalisation Duflot depuis 2014, permet au propriétaire de déduire de ses impôts jusqu’à 21 % du prix d’achat du logement mis en location, contre le respect de plafonds de loyer et de ressources financières des locataires. L’avantage fiscal dépend du temps de location et se calcule sur un plafond maximal de 300 000 euros. À signaler qu’il est aussi valable si vous louez un appartement ou une maison à vos ascendants ou à vos descendants, ce qui n’était pas le cas avec l’ancienne loi. 
  • L’investissement dans une résidence de tourisme destinée à la location saisonnière dans le cadre de la loi Censi-Bouvard peut permettre de bénéficier d’une réduction d’impôts de 11 % du prix du logement sur neuf ans.
  • Les propriétaires d’un immeuble ancien situé dans une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) ou dans un secteur sauvegardé peuvent déduire de 22 % à 30 % du prix des travaux de leurs impôts s’ils rénovent leur bien, en vertu de la loi Malraux.
  • L’investissement dans plusieurs logements peut permettre au propriétaire de profiter d’un déficit foncier. Concrètement, en se constituant un patrimoine immobilier en achetant à intervalles réguliers de nouveaux biens qui exigent des travaux conséquents, le propriétaire allège sa pression fiscale à long terme, tout en ayant la possibilité de louer plusieurs appartements ou maisons.

5. Mettre en location sa résidence secondaire pour qu’elle reste entretenue

Un propriétaire qui possède une résidence secondaire a tout intérêt à la louer quand il ne l’occupe pas.

En plus d’engendrer un gain financier, louer son appartement à la montagne ou mettre en location sa maison à la mer de manière ponctuelle, que le bien immobilier soit situé à la mer, à la montagne ou à la campagne, permet d’en assurer la bonne tenue. En effet, les locataires vont :

  • nettoyer le logement ;
  • l’aérer ;
  • utiliser les appareils électroménagers ;
  • mettre le chauffage et la climatisation en marche ;
  • etc.

Autant d’éléments qui permettent d’éviter le vieillissement prématuré du bien et de ses équipements par défaut d’entretien ou de fonctionnement régulier.

En outre, le fait que sa résidence secondaire soit occupée à longueur d’année permet de la protéger des cambriolages, un argument non négligeable lorsque la résidence principale se trouve loin de la résidence secondaire.

6. Louer une partie de son domicile pour alléger ses frais quotidiens

Louer son appartement ou sa maison ne signifie pas forcément louer l’intégralité du logement. En pratique, si vous possédez une chambre inoccupée dans votre résidence principale, vous pouvez très bien la louer à l’année et utiliser le loyer perçu pour couvrir une partie de vos mensualités de remboursement de prêt immobilier.

D’autant qu’en dessous d’un certain plafond (184 €/m²/an en Île-de-France et 135 €/m²/an dans les autres régions en 2017), le revenu lié à la location d’une ou plusieurs pièces situées au sein de sa résidence principale est exonéré d’impôt (à condition que les pièces louées soient meublées, respectent les critères d’un logement décent et constituent également la résidence principale du locataire).

Ce type de location offre d’autres avantages au-delà de l’aspect financier :

  • si le propriétaire vit seul dans une grande maison, cela lui permet de profiter de la présence d’une autre personne ;
  • le propriétaire peut se mettre d’accord pour partager les frais de nourriture avec son locataire.
Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

Louer son appartement ou mettre sa maison en location ne demande pas forcément de connaissances approfondies en matière d’immobilier, ni de devoir disposer de beaucoup de temps. La gestion locative et la mise en location du bien peuvent en effet être entièrement déléguées à un prestataire comme E-Gérance, pour un coût 100 % déductible des revenus fonciers.

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro

Et si vous déléguiez la gestion de votre location à un professionnel ?

Découvrir notre solution