Investissement locatif

ACHETER UN APPARTEMENT LOUÉ : LE POUR ET LE CONTRE DE CET INVESTISSEMENT IMMOBILIER

Un investissement immobilier est l’occasion de bénéficier de réductions fiscales, notamment grâce à la loi Pinel dans le neuf ou l’ancien réhabilité. Dans certaines situations, vous pouvez être amené à acquérir un bien déjà occupé par un locataire. Un bail en cours n’est pas un obstacle pour entamer une procédure d’achat. Cette situation peut survenir lorsque le propriétaire d’un logement donné en location décide de vendre son bien sans attendre la fin du bail conclu avec son locataire. Cela peut être une bonne opportunité pour certains investisseurs. Découvrez quels sont les avantages à acheter un appartement loué et les questions essentielles à se poser avant d’entreprendre ce type d’acquisition.

 

L’essentiel du dossier :

  1. Connaître les avantages d'acheter un appartement déjà loué
  2. Les inconvénients d'un tel investissement
  3. Avez-vous le profil pour investir dans un appartement loué?
  4. Nos conseils avant d'acheter un appartement loué

INVESTISSEMENT IMMOBILIER DANS UN APPARTEMENT LOUÉ : DES AVANTAGES CERTAINS

Un intérêt économique

Le premier avantage est économique, au moment de l’achat. En général, un propriétaire met en vente un appartement occupé, soit parce qu’il se trouve face à une opportunité d’investissement qu’il ne souhaite pas rater, soit parce qu’il est en difficulté financière. Pour pouvoir vendre son bien, le bailleur peut mettre fin au contrat de location, dans un délai d’au moins 6 mois avant l’échéance du bail en location vide, et au minimum 3 mois avant la fin du contrat s’il s’agit d’une location meublée. Si l’échéance du bail est trop proche, ou si, au contraire, le locataire vient d’entrer dans l’appartement, le propriétaire doit alors mettre en vente son appartement occupé, c’est-à-dire que le bien est vendu avec le locataire.

 

Or, un propriétaire pressé de vendre sera moins tenace à la négociation. C’est aussi possible pour les propriétaires ayant acheté grâce à la loi Besson immobilier, qui ont profité d’une économie d’impôts pendant 12 ans, et qui peuvent maintenant récupérer leur investissement et la plus-value.

 

De plus, les logements occupés subissent une décote par rapport aux prix du marché. Cette décote peut aller de 15 à 20 % pour les baux qui obéissent à la loi de 1989, à 40 ou 50 % si l’occupant bénéficie d’un bail de la loi 1948. Pour un logement meublé, la décote est plus faible, car les baux sont plus courts. La décote d’un bien loué permet d’acquérir un logement à un prix particulièrement intéressant. C’est l’idéal si vous convoitez un bien dans un quartier ou une ville qui est au-dessus de votre budget.

 

Éviter la vacance locative

Acheter un appartement loué, c’est en plus s’assurer d’avoir un locataire, qui paye un loyer d’un montant connu. Vous n’aurez pas à perdre de temps à rechercher un locataire ou à revoir votre offre de loyer à la baisse en cas de difficulté à trouver un occupant. Le locataire étant déjà dans les lieux, il n’y a aucune vacance locative, ce qui vous permet d’encaisser un loyer dès le premier mois.

 

Si vous faites une demande de prêt bancaire pour réaliser votre achat, la présence du locataire est rassurante pour l’établissement bancaire, comme pour vous, car le revenu locatif va directement servir à payer vos mensualités.

 

En comparaison, si vous souhaitez réaliser un investissement immobilier dans le cadre de la loi Pinel, vous serez obligé d’acheter un bien neuf qui n’est donc pas occupé. Le temps de trouver un locataire peut être plus ou moins long et varier en fonction de nombreux critères :

  • La demande de biens à louer ;
  • Le montant du loyer ;
  • L’attrait du secteur, etc.

Entre le moment où vous devenez propriétaire et celui où vous signez un bail avec un locataire, un temps précieux s’écoule. Ce temps durant lequel votre logement reste vide a un impact sur le rendement locatif de votre investissement.

Les inconvénients d’acheter un bien loué

Se porter acquéreur d’un logement déjà loué n’a pas que des avantages.

 

Un bail impossible à modifier

En achetant un bien déjà loué, vous vous liez au locataire grâce au contrat de location. Les termes contenus dans le bail ne pourront être modifiés et le contrat ne pourra être rompu sans un préavis légal. Vous serez donc obligé d’accepter :

  • Le montant du loyer ;
  • La durée du bail ;
  • Le moyen de paiement et la date de versement du loyer choisis ;
  • Les clauses portées au contrat.

Pour être sûr de faire un bon investissement immobilier, assurez-vous que :

  • Le locataire paie ses loyers en temps et en heure ;
  • Aucun trouble n’est habituellement causé ;
  • Le loyer est révisable annuellement (ce qui vous permettra de le réviser à la hausse, en respectant l’IRL).

 

Des loyers pas toujours simples à réévaluer

Avec un locataire déjà installé dans le bien, vous ne pouvez pas réévaluer le loyer s’il vous parait trop bas par rapport aux prix pratiqués dans le quartier. Selon la ville où se trouve le bien, vous devez en outre respecter les règles liées à l’encadrement des loyers.

 

Une décote si vous souhaitez revendre le bien loué

Dans le cas où vous souhaiteriez revendre à votre tour le bien acheté loué, sachez qu’il sera inévitablement décoté par rapport au prix d’un même bien proposé vide (sans locataire). Cette décote peut peser sur votre budget et vous faire perdre de l’argent, en particulier si vous revendez le logement moins cher que le prix auquel vous l’avez acheté.

LES PROFILS D’INVESTISSEURS QUI DOIVENT PROFITER DE CETTE OPPORTUNITÉ

Si vous achetez un bien immobilier pour placer votre argent, dans le but de réaliser une plus-value plus tard ou pour vous assurer des revenus complémentaires à votre départ en retraite, acheter un appartement loué est une bonne idée. Si la loi Pinel assure des réductions fiscales aux investisseurs qui achètent un bien neuf et le mettent en location pendant au moins 6 ans, de nombreux attraits poussent à acheter un appartement loué. Cependant, les appartements neufs peuvent être difficiles à louer au prix espéré, car ils sont chers à l’achat et engendrent des charges de copropriété élevées dues aux parties communes bien équipées : toutes ces dépenses se répercutent sur le loyer. Malheureusement, les candidats pour de telles locations ne sont pas toujours nombreux, et un logement neuf peut être difficile à louer. Il est alors primordial d’évaluer le coût de revient du bien et d’avoir une idée du montant du loyer qu’il sera possible de percevoir.

 

Acheter un appartement loué peut également être une belle opportunité pour ceux qui souhaitent acheter un bien pour l’occuper plus tard. Vous n’êtes pas pressé de l’occuper, vous pouvez rembourser votre emprunt grâce aux loyers, vous n’avez pas besoin d’être sur place pour rechercher un locataire. C’est parfait si vous vivez à l’étranger ou dans un autre département et que vous souhaitez vous réinstaller en France plus tard, si vous projetez de revenir dans votre ville d’origine ou si vous avez envie de vivre ailleurs à votre retraite.

LES QUESTIONS INDISPENSABLES À SE POSER AVANT D’ACHETER UN APPARTEMENT OCCUPÉ

Il existe des cas pour lesquels il n’est pas toujours avantageux d’acheter un logement occupé. Vous devez alors vous poser certaines questions :

 

L’investissement est-il intéressant ?

Cette question se pose surtout dans certaines villes où la décote est plus faible qu’ailleurs. C’est notamment le cas en région parisienne où les logements sont prisés et n’engendrent pas forcément de décote lorsqu’ils sont vendus déjà occupés.

 

Dans ce cas-là, il peut être plus intéressant d’acheter un logement vide, dont vous fixerez le loyer. En optant pour du neuf ou de l’ancien réhabilité, vous pourrez en outre bénéficier des avantages accordés par la loi Pinel.

 

Quelles clauses du contrat étudier ?

Avant de signer, vous devez étudier le bail et ses conditions. Les bailleurs moraux, ou institutionnels de type société immobilière ou SCI non familiale, signent des baux de 6 ans renouvelables. Il faut être attentif à la date de début du bail et à sa durée, surtout si vous souhaitez occuper le logement rapidement, car vous ne pouvez pas rompre le bail dans les deux ans qui suivent l’achat du bien. Il est également important de vous renseigner sur le locataire actuel.

 

Comment faire confiance au locataire occupant les lieux ?

Le propriétaire qui vend son bien peut être réticent à vous donner des informations sur un mauvais payeur ou un fauteur de troubles. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander des renseignements au gestionnaire de copropriété ou au gardien de l’immeuble. Pour cet aspect, racheter à un bailleur institutionnel présente un avantage : celui-ci devra rassembler toutes ces informations dans un livret qu’il vous adressera. Il vaut mieux éviter de se retrouver confronté à des loyers impayés quand on a des mensualités à rembourser.

 

Faire l’acquisition d’un bien déjà loué peut avoir de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients. L’essentiel est de bien étudier le contrat de location en cours et de vous assurer que le locataire est sans reproche.

Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

Avant d’acheter un appartement loué, il faut savoir que dans de nombreux cas, le locataire bénéficie d’un droit de préemption. Il est donc prioritaire s’il désire acheter le bien qu’il loue et qui est mis en vente. Il a deux mois pour faire savoir à son propriétaire bailleur que l’achat l’intéresse. Passé ce délai, le locataire perd son droit de préemption.

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro