État des lieux

Départ du locataire : les premières démarches

Une lettre de préavis locataire est arrivée à votre domicile ? C’est officiel, vous devez faire face au départ de votre locataire. Certaines démarches comme l'état des lieux de sortie sont à prioriser pour ne pas vous mettre en faute et entamer rapidement la recherche d’un nouveau locataire, afin d’éviter la vacance du logement.

 

L’essentiel du dossier :

  • Connaître les délais de préavis lors de la résiliation du bail
  • Savoir quelles démarches effectuer suite au départ du locataire

Départ du locataire et période de préavis

Selon la loi, un locataire a la possibilité de résilier le bail à tout moment, sous réserve de respecter un préavis de départ de la location. Celui-ci peut avoir une durée variable, en fonction du type de logement (meublé ou nu) et du motif de départ du locataire.

À la fin de cette période de préavis, durant laquelle le locataire doit continuer d’assumer ses obligations locatives, vous devrez gérer l’ensemble des démarches administratives liées à sa sortie. Respecter les différentes étapes vous permettra de réaliser une transition plus rapide et d’éviter la survenue de litiges entre deux locataires.

Les premières démarches à réaliser lors de la fin du bail

L’état des lieux de sortie

La première action à réaliser lors du départ d’un locataire est de fixer une date pour établir l’état des lieux de sortie et procéder à la remise des clés. À ce moment, vous vérifierez, avec le locataire, l’ensemble des éléments qui avaient été contrôlés lors de son entrée.

Si des dégâts sont constatés, il vous sera possible de retenir la somme correspondant aux travaux de remise en l’état sur le dépôt de garantie du locataire.

 

Vous souhaitez éviter les malentendus avec votre locataire grâce à un état des lieux conforme ? Découvrir notre solution

 

La restitution du dépôt de garantie

Après la réalisation de l’état des lieux, vous devrez procéder à la restitution du dépôt de garantie de votre locataire, imputé éventuellement des sommes nécessaires en cas de dégradations ou de loyers impayés. Deux solutions s’offrent à vous.

  • Vous avez encaissé le chèque remis par le locataire lors de son entrée dans le logement. Dans ce cas, vous devrez refaire un chèque du montant du dépôt de garantie, en retenant les éventuelles sommes dues.
  • Vous n’avez pas encaissé le chèque de votre locataire. Vous pourrez alors simplement lui remettre ce chèque en main propre.

En respectant les procédures liées au départ du locataire, vous serez parfaitement en phase avec vos obligations.

Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

Une date butoir existe pour la restitution du dépôt de garantie (1 mois après la remise des clés si l’état des lieux de sortie est conforme à l’état des lieux d’entrée, et 2 mois s’il y a des différences). En cas de non-respect de cette date, le locataire pourra demander une majoration équivalente à 10 % du loyer pour chaque mois de retard entamé.

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro

Besoin d'aide pour effectuer l'état des lieux de sortie ?

Je découvre