Assurances

GLI, Visale : sécuriser ses revenus locatifs lors d’une crise

En période de crise, sécuriser ses revenus locatifs est primordial. Il existe différentes solutions, comme la garantie Visale ou encore la Garantie Loyers Impayés. Grâce à ces dispositifs, vous êtes assuré de percevoir vos loyers, même lorsque votre locataire n’est plus en mesure de les honorer. Voici tout ce qu’il faut savoir pour sécuriser vos revenus locatifs et éviter les loyers impayés.

 

L’ESSENTIEL DU DOSSIER :

  • L’importance de sécuriser ses revenus locatifs
  • La GLI
  • La garantie Visale
  • L’acte de cautionnement

Pourquoi sécuriser ses revenus locatifs en période de crise ?

 

Le début de l’année 2020 a été marqué par la crise sanitaire liée au Covid-19, qui s’est rapidement répandu à travers tout le pays, et le reste du monde. La pandémie a généré une crise économique majeure qui a touché de nombreux propriétaires bailleurs. En effet, certains locataires se sont retrouvés au chômage partiel ou sans revenus en raison de l’arrêt de leur activité professionnelle. Ceci a occasionné quelques difficultés financières pouvant affecter le paiement du loyer mensuel.

 

De plus, les propriétaires bailleurs de logements mis sur le marché de la location ont été contraints de faire face à une vacance locative en raison de l’incapacité de faire visiter les logements durant le confinement. 

 

Tout cela a montré combien il est important de sécuriser ses revenus locatifs pour faire face aux imprévus, quels qu’ils soient.

Souscrire une GLI pour sécuriser ses revenus locatifs

 

Le principe de la GLI

 

La Garantie des Loyers Impayés (GLI) est une assurance à souscrire contre le non-paiement des loyers. Elle a plusieurs avantages :

 

  • Couvre les loyers impayés ;
  • Prend en charge les dégradations faites par le locataire ;
  • Comprend une garantie juridique en cas de contentieux avec un locataire ;
  • Assure le paiement des loyers jusqu’à la récupération des lieux en cas de départ prématuré d’un locataire (décès, départ sans préavis, etc.).

 

Éligibilité à la GLI

 

L’éligibilité à la GLI dépend des ressources de votre locataire. En effet, pour souscrire à cette assurance contre les loyers impayés, il faut sélectionner un locataire présentant de bonnes garanties, comme :

 

  • Des revenus supérieurs à un certain taux de solvabilité, 35 % chez E-Gérance ;
  • Occuper un poste en CDI ;
  • Dans le cas d’un CDD, le locataire doit avoir des ressources représentant environ 3 fois le montant du loyer et des charges. 

La garantie Visale : une protection gratuite

 

Le principe de Visale

 

Proposée par Action Logement, la garantie Visale vous couvre en cas de :

 

  • Loyers impayés ;
  • Dégradations faites par le locataire.

 

Le premier avantage de la garantie Visale pour un propriétaire bailleur est d’être totalement gratuite

 

Ensuite, cette assurance vous couvre pendant toute la durée du bail. Toutefois, elle a une limite et le nombre de loyers impayés couverts ne doit pas dépasser 36.

 

L’éligibilité au dispositif

 

Cette garantie est soumise à quelques critères d’éligibilité. Ainsi, pour y avoir droit, il faut respecter certaines règles :

 

  • Le logement doit être occupé à titre de résidence principale par le locataire ;
  • Le loyer et les charges ne doivent pas excéder un montant maximal de 1300 euros (ou 1500 euros en Île-de-France) ;
  • Le locataire doit être éligible au dispositif (avoir entre 18 et 30 ans ou avoir plus de 30 ans et faire la demande 6 mois après une mutation ou une prise de poste qui n’est pas un CDI, entre autres) ;
  • En tant que propriétaire bailleur, vous devez avoir obtenu un contrat de cautionnement Visale avant la signature du bail ;
  • La garantie Visale ne peut être cumulée avec un autre dispositif (acte de cautionnement ou assurance loyers impayés) ;
  • Le locataire ne peut être un membre de votre famille.

La caution solidaire : une autre solution

 

Le principe

 

L’acte de cautionnement solidaire peut être une alternative si vous ne souhaitez pas souscrire une GLI ou si vous n’êtes pas éligible à la garantie Visale. La caution peut être apportée par : 

 

  • Une personne morale, un proche du locataire par exemple ;
  • Un organisme.

 

Cette tierce entité règle à la place du locataire défaillant :

 

  • Le montant du loyer impayé et des charges ;
  • D’éventuels intérêts pour paiement tardif ;
  • Le coût des réparations faisant suite à des dégradations.

 

L’acte signé et annexé au contrat de location engage pleinement la responsabilité de la personne qui s’est portée caution (garant). Dans l’éventualité où le garant ne rembourse pas les dettes locatives, vous serez en mesure de le poursuivre devant la justice.

 

La caution solidaire est plus intéressante que la caution simple, du fait que vous pouvez faire appel au garant dès le 1er loyer impayé.

 

Les précautions à prendre

 

Un acte de cautionnement exige une sélection rigoureuse du garant, en particulier s’il s’agit d’une personne morale. Dès lors, vous devez vérifier les mêmes garanties que celles demandées au locataire, à savoir : 

 

  • Le dernier avis d’imposition ;
  • Une pièce d’identité ;
  • Un justificatif de domicile ;
  • Un justificatif de solvabilité (3 derniers bulletins de salaire, document faisant état du versement d’allocations, d’une rente ou autre).

 

En conclusion

 

En tant que propriétaire bailleur, vous avez à votre disposition plusieurs moyens pour sécuriser vos revenus locatifs. En ces temps de crise, il est important de pouvoir garantir le paiement de vos loyers, ces dispositifs vous y aideront.

Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

La GLI n’est pas cumulable avec un acte de cautionnement solidaire, sauf dans le cas où votre locataire est un étudiant ou un apprenti. Dans cette situation précise, vous pouvez donc souscrire à une assurance loyers impayés et ajouter une caution solidaire au contrat de location.

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro

Sécurisez votre investissement locatif : vos loyers assurés à partir de 2,40 % TTC du loyer

Demandez votre devis assurance