Conseils pratiques

Investissement locatif : les conséquences du coronavirus

L’investissement locatif dans le neuf ou l’ancien souffre de l’impact des mesures de confinement. La baisse généralisée de l’activité économique peut laisser envisager un impact sur les prix, que ce soit pour un investissement locatif ou la mise en location. Ceci démontre l’intérêt de privilégier la gestion en ligne, avec un professionnel qui s’occupe des diverses démarches à votre place. Faisons le point sur les conséquences de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur l’immobilier.

 

L’ESSENTIEL DU DOSSIER :

  • L’impact à court terme
  • Les conséquences de la crise sur le long terme
  • Les atouts de la gestion en ligne

 

Quel impact des mesures de confinement sur le court terme ?

 

La vacance locative 

 

À court terme, l’impact des mesures du confinement se fait déjà ressentir. La vacance locative est l’une des situations les plus craintes par un propriétaire bailleur qui se voit obligé de laisser un bien non loué durant cette période. Ceci est dû à différents facteurs :

 

  • L’impossibilité de faire visiter un logement ;
  • Le peu de candidats en raison de l’instabilité de l’emploi ;
  • Le manque de moyens pour effectuer un déménagement (interdiction de rassemblement, activité des sociétés de déménagement à l’arrêt, etc.) ;
  • La baisse de la demande.

 

Gérer les loyers impayés

 

Le gouvernement n’a pris aucune mesure de suspension des loyers concernant les baux à usage d’habitation, contrairement aux reports de loyers accordés aux petites entreprises en difficulté. Les loyers sont donc censés être encaissés en temps et en heure. Mais, face à l’arrêt d’activité de nombreuses entreprises et à des salariés mis au chômage partiel, le risque de loyers impayés est accru. 

Les arrangements à l’amiable sont à privilégier en premier lieu. Étalement des impayés sur les mois à venir, suspension gracieuse, tout cela peut être envisagé, selon vos capacités.

 

L’impact sur les investissements à long terme

 

Le point sur l’investissement locatif

 

La crise du coronavirus a eu un effet de gel sur les investissements immobiliers en plein confinement. Les transactions ont ralenti, malgré le maintien d’activité des banques et des études notariales. Toutefois, cette baisse d’investissement n’annonce pas une crise majeure, dans la mesure où les investissements ont été reportés à l’après-confinement.

 

Une baisse de prix annoncée ?

 

Il est légitime de penser que la crise du coronavirus aura un impact sur les prix de l’immobilier. Les économistes comptent déjà sur une récession et les prévisions tendent vers une diminution des prix de l’immobilier. C’est donc le moment d’investir dans un bien à louer.

 

Il faut aussi envisager une faible évolution de l’IRL (indice de référence des loyers). Le prix des loyers pourrait en être impacté, essentiellement lorsqu’il s’agit d’un nouveau bail ou d’une première location. De ce fait, il est primordial de calculer le rendement locatif de votre investissement.

 

La fluctuation des taux bancaires

 

Les bouleversements économiques ont eu un effet sur les taux bancaires, des hausses sont d’ores et déjà constatées. Pour cette raison, il est donc judicieux de concrétiser ses projets d’investissement locatif au plus vite.

 

L’intérêt de la gestion en ligne

 

Au sortir de la crise, trouver des locataires est primordial dès lors que : 

 

  • Le logement est resté vacant ;
  • Le préavis de départ des locataires est arrivé à son terme et ils ont quitté les lieux.

Cependant, l’impact des mesures de confinement se fera ressentir durant plusieurs mois, en particulier en ce qui concerne les échanges physiques (visites, état des lieux, etc.). Ces rencontres sont pourtant essentielles pour pouvoir louer un bien. Confier ces missions à un mandataire immobilier grâce à la gestion en ligne peut être une solution pour rassurer les candidats locataires et se défaire de toutes ces tâches chronophages.

 

Investissement locatif, hausse des taux bancaires, prix des loyers, la crise du coronavirus impacte et impactera l’ensemble du secteur de l’immobilier. Se faire conseiller par un professionnel et confier son bien en gestion est une manière de contrer les effets néfastes qu’aura cette crise sur votre investissement.

 

Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

La trêve hivernale a été prolongée de 2 mois et prendra fin le 31 mai 2020. Durant cette période, aucune expulsion ne peut être réalisée. Cependant, il est possible d’entamer une procédure d’expulsion durant la trêve hivernale, pour qu’elle devienne effective à partir du 1er juin 2020. 

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro

Et si vous déléguiez la gestion de votre bien à un professionnel ?

Découvrez notre offre