Louer son bien

Vérification du dossier du locataire : déceler les faux dossiers de location

Carte d’identité, fiches de salaire, contrat de travail, quittances de loyer… Un dossier de location contient un certain nombre de justificatifs destinés à prouver la solvabilité des candidats à la location d’un logement. Au moment de choisir la personne qui occupera son appartement, le bailleur doit procéder à la vérification du dossier des locataires. En effet, si la majorité des candidats sont de bonne foi, il peut arriver qu’un futur locataire fournisse de faux documents pour convaincre le propriétaire de sa capacité à régler le loyer et augmenter ses chances de signer le bail. Pour être sûr de sélectionner un locataire aux revenus suffisants et éviter les impayés, voici nos conseils pour déceler les faux dossiers de location.

 

L’essentiel du dossier :

  • Comprendre les risques liés aux faux dossiers de location
  • Savoir comment procéder à la vérification du dossier des locataires
  • Connaître l'existence des offres professionnelles de vérification de dossiers

Vérifier l’avis fiscal présent dans le dossier de location

Quelques compétences en informatique et un logiciel de traitement de texte suffisent pour modifier les informations présentes sur un justificatif de revenus, voire pour fabriquer de faux documents de toutes pièces.

 

Toutefois, il y a un document que vous êtes parfaitement en droit de demander à vos futurs locataires dans leur dossier de location pour vérifier leur solvabilité, et qu’il est très difficile de falsifier. Il s’agit de l’avis d’imposition.

 

Pour vous assurer de l’authenticité de l’avis fourni par vos locataires potentiels, il vous suffit de vous rendre sur le site de vérification du gouvernement. Après avoir entré le numéro fiscal et la référence de l’avis d’imposition présenté, vous saurez immédiatement si des données ont été changées (revenu fiscal de référence, nombre de parts fiscales, nom des déclarants...).

S’assurer de l’authenticité des bulletins de salaire

Les bulletins de salaire sont parmi les documents les plus couramment falsifiés. Lors de la vérification du dossier de vos locataires, regardez les fiches de paie fournies de très près.

  • Le nom de l’entreprise et le numéro SIRET qui y figurent doivent correspondre. Connectez-vous sur un site comme Infogreffe pour vérifier ces informations.
  • Le revenu brut indiqué sur la fiche de salaire doit être similaire au revenu brut inscrit dans le contrat de travail du locataire (si besoin, multipliez le salaire brut mensuel par 12 pour obtenir le salaire brut annuel). Ces données doivent également être cohérentes avec le revenu déclaré sur l’avis d’imposition.
  • L’adresse de l’entreprise doit être en accord avec le lieu où se trouve votre appartement en location.
  • Le montant du salaire ne doit pas être exagéré au vu de la fonction exercée et de la taille de l’entreprise.
  • La date d’entrée dans l’entreprise doit être la même sur les bulletins de paie et sur le contrat de travail.
  • Le revenu mensuel net doit être égal à 75 % du revenu brut environ.
  • Les cumuls imposables doivent correspondre d’un mois sur l’autre.
  • Le numéro de sécurité sociale doit être cohérent avec les données de la carte d’identité du futur locataire (2860467XXXXXX correspond, par exemple, à une femme née en avril 1986 dans le Bas-Rhin).
  • Vérifiez que les congés acquis sont en accord avec le mois de la fiche de salaire et le nombre d’années d’activité.
  • Vérifiez quelques calculs de pourcentages dans les charges sociales, etc.

 

N’oubliez pas de vous assurer que le locataire travaille bien dans l’entreprise qui figure sur les bulletins de paie. Pour ce faire, appelez la société en question en recherchant son numéro dans les Pages Jaunes (et non en utilisant le numéro indiqué sur la fiche de paie). Demandez à parler à votre candidat à la location pour être fixé sur sa présence dans l’entreprise.

 

Si vous ne pouvez pas effectuer ces vérifications de dossiers de locataires par manque de temps ou de connaissances, rapprochez-vous d’acteurs comme E-Gérance. Dans notre offre de gestion locative, nous proposons un service d’étude de dossiers de location afin de vous garantir de choisir le bon locataire.

Vérification de l’identité du futur locataire

Concernant la pièce d’identité donnée par vos locataires potentiels, vérifiez que la photo correspond bien aux personnes que vous avez rencontrées.

 

Vous pouvez aussi chercher l’adresse présente sur la carte d’identité ou le passeport dans les Pages Blanches, afin de confirmer son existence et la correspondance avec le nom de famille du locataire.

 

Enfin, n’hésitez pas à taper le nom et le prénom de vos futurs locataires sur Google et Facebook. Ceci pour vous assurer de la cohérence entre les photos et profils trouvés et les candidats venus visiter votre appartement.

Vérification du dossier des locataires auprès des anciens propriétaires

Pour être certain de l’authenticité des quittances de loyer incluses dans le dossier de location de vos futurs locataires, téléphonez aux anciens propriétaires. Vous pourrez, par la même occasion, demander si la période de location avec ces personnes s’est bien déroulée.

 

Malgré la vérification des dossiers de vos locataires, vous craignez toujours les impayés de loyers ? Pensez à souscrire une assurance garantie des loyers impayés (GLI), comme celle que vous propose E-Gérance. Vous serez alors remboursé en cas de non-paiement du loyer ou des charges.

 

Le saviez vous ?

Le saviez vous ?

S’il est essentiel de vérifier le dossier de location de vos futurs locataires, il est également primordial de vérifier les justificatifs fournis par leurs garants.

Vous voulez devenir un expert et réussir votre projet de location ?

Tout le mag e-gérance

E-gérance newsletter

Recevez tous les mois l'actualité de l'immobilier et les informations essentielles pour gérer votre location comme un pro

Soyez sûr(e) de choisir le bon locataire

Découvrir notre solution